Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

À paraître (janvier 2022) – Classes populaires et usages de l’information connectée. Des inégalités sociales-numériques

À paraître (janvier 2022) – Classes populaires et usages de l’information connectée. Des inégalités sociales-numériques

Cet ouvrage questionne les usages sociaux de l’informatique connectée à l’aune d’intérêts de connaissance prêtant attention aux classes populaires et aux inégalités sociales. Si cette jonction recouvre, grosso modo, ce que la littérature en sciences sociales identifie comme relevant de la « fracture numérique », l’approche ici mobilisée se détourne néanmoins des problématiques communément déployées dans la littérature dédiée. Critique et dispositionnaliste, elle fait sienne l’idée de logiques d’action qui empruntent à la fois aux propriétés sociales des acteurs et des contextes. À cet aune, les usages des TNIC tiennent à des compétences pratiques, ainsi qu’à des inclinations à agir, croire, penser, sentir, etc., qui dans le cours de l’action vont à la rencontre de la matérialité de l’informatique connectée qui est également sociale. Les TNIC équipent les existences populaires, leur donnent des moyens, mais elles peuvent aussi, par leur omniprésence, devenir des cadres dispositionnels et participer au maintien, au renforcement ou à l’infléchissement des parcours biographiques. Depuis ce cadre général sont discutés différents aspects des « inégalités sociales-numériques » (e-exclusion, illectronisme, abandonnisme, inégalités algorithmiques, etc.) qui sont mis en regard des situations et des positions sociales de ceux qui les subissent. Cette pérégrination dans les pratiques populaires de l’informatique connectée permet également d’ouvrir un ensemble de réflexions connexes portant sur la notion de capital numérique, les processus de dématérialisation des services publics, ou encore, la place des émotions dans les mobilisations en ligne des Gilets jaunes. 

Introduction« Fracture numérique » et inégalités sociales

Technical access

Social accesset dispositionnalisme

Quelques précisions sur l’approche dispositionnaliste

Chapitre 1Inégalités et justice sociales

De la justice sociale

Inégalités sociales

Des inégalités cumulatives

Des inégalités sociales-numériques

Chapitre 2Classes sociales, classes populaires et premiers de la classe

Classes sociales et classe ouvrière

De la classe ouvrière aux classes populaires

Des classes populaires fractionnées

Premiers de la classe et mondialisation

Rapports sociaux de classe et usages du numérique

Chapitre 3De l’idéologie du numérique

La panacée numérique

Milliardaires et investissements d’impact social

Start-up Nation, ruissellement et République numérique

Capitalisme cognitif et travail numérique

Chapitre 4E-exclusion, capital numérique & illectronisme

Exclusion/inclusion numérique

Médiation numérique et travail social

Du capital numérique

Illectronisme et digital literacy

Fake newset confusionnisme

Chapitre 5« Non-usage » et dématérialisation

De quelques limites de la littérature dédiée

« Non-usage » et reconnaissance

Faibles utilisateurs et abandonnistes

Une déprise du mythe numérique

Grande précarité et numérique

Non-recours aux droits et dématérialisation de l’administration

Chapitre 6Usages populaires et niveau de diplôme

S’équiper pour se cultiver

Des pratiques genrées

Sociabilités (culturelles) numériques

Hétérogénéité des usages

Chapitre 7Surveillance, réseaux sociaux numériques et privacy

Contrôle social et inégalités algorithmiques

Exposition de soi, privacyet réseaux sociaux numériques

Se préserver, s’exposer et regarder : une affaire de « compétences »

Débordements numériques

Chapitre 8Gilets jaunes et usages d’Internet

Des Gilets jaunes

Expressions citoyennes autonomes

Médias et émotions

Communautés, identités et appartenance de classe 

Conclusion

Bibliographie